Pour la sortie de leur nouvelle chanson, nous avons eu l’immense honneur de pouvoir interviewer Teminite et Whales !

Je vous laisse écouter leur collab, l’interview est juste après !

 

Dubstep Mag :   Salut Teminite, peux-tu te présenter rapidement pour les rares bassheads FR qui ne te connaissent pas encore?

Dubstep Mag :  Hey Teminite, could you please introduce yourself for the few french bassheads that don’t know you yet?

Teminite : Hi, my name is Sam, and I’m a producer from the UK, I make primarily Dubstep/Drumstep/Glitch Hop, but I’m also a Jazz Saxophonist/Pianist, so expect to hear lots of different genre influences in my music.

Teminite: Bonjour, je m’appelle Sam et je suis un producteur britannique. Je fais plus de Dubstep / Drumstep / Glitch Hop, mais je suis aussi un saxophoniste de jazz / pianiste, alors attendez-vous à entendre beaucoup de choses différentes et d’influence dans ma musique.

 

Dubstep Mag :  Depuis combien de temps mixes-tu ? Et combien de temps produis-tu?

Dubstep Mag :  So How long have you been mixing? Producing?

Teminite : I started getting into producing almost 8 years ago when I was around 13/14. The first program I used was Mixcraft 5, then shortly after I moved to GarageBand, then finally FL studio.

Teminite: J’ai commencé à produire il y a presque 8 ans, vers 13/14 ans. Le premier programme que j’ai utilisé était Mixcraft 5, puis peu de temps après, je suis passé à GarageBand, puis enfin à FL studio.

 

Dubstep Mag : Quelles sont tes inspirations?

Dubstep Mag :  What/Who are your inspirations?

Teminite : Skrillex, Knife Party, Pegboard Nerds, Haywyre and Snarky Puppy are the main ones that come to mind.

Teminite: Skrillex, Knife Party, Pegboard Nerds, Haywyre et Snarky Puppy sont mes principales inspirations.

 

Dubstep Mag : Comment définirais-tu ton style?

Dubstep Mag: How would you define your style?

Teminite : Energetic and full of melody.

Teminite: Énergique et plein de mélodies.

 

Dubstep Mag : Tes passe-temps en dehors de la musique?

Dubstep Mag : What are your hobbies a part of music?

Teminite : I enjoy gaming to take a break whilst working on music. A game I’ve been very into recently has been Rocket League.

Teminite: J’aime jouer pour faire une pause tout en travaillant sur la musique. Rocket League a été un jeu auquel je  joue beaucoup récemment.

 

Dubstep Mag : Ton rituel avant de monter sur scène?

Dubstep Mag : Do you have a routine before going on stage?

Teminite : I like to drink 1 beer, it helps calm the nerves slightly.

Teminite: J’aime boire une bière, cela aide à calmer légèrement les nerfs.

 

Dubstep Mag :  Le son que tu as trop saigné?

Dubstep Mag : And what’s the song that you’ve been listening way too much?

Teminite : Pendulum – witchcraft

 

Dubstep Mag :  Tu nous a confié que cette collab’ est le fruit “d’une amitié” avec Whales.  Peux-tu nous parler de votre relation?

Dubstep Mag : You told us that this collaboration is “evolved from an internet friendship”. Could your please tell us more about your relation with whales?

Teminite : I talked with Whales online a bit on Facebook a few years ago, then we ended up doing a show together in Geneva. Ever since then we’ve been good mates, I’m very happy we finally made this collab happen.

Whales : Me and Sam connected online years ago around when he won a remix contest for Pegboard Nerds, I think I added him and told him that was sick. Since then we always kept the relationship going until we finally met in Geneva, Switzerland in 2016, when we played a show together! It was such a fun experience to meet him in real life.

Teminite: J’ai parlé avec Whales en ligne un peu sur Facebook il y a quelques années, puis nous avons fini par faire une soirée ensemble à Genève. Depuis lors, nous sommes de bons amis, je suis très heureux d’avoir enfin réussi cette collaboration.

Whales: Sam et moi sommes parlés en ligne il y a quelques années, lorsqu’il a remporté un concours de remix pour Pegboard Nerds. Je pense l’avoir ajouté et lui avoir dit que c’était malade. Depuis lors, nous avons toujours maintenu la relation jusqu’à notre rencontre à Genève, en Suisse, en 2016, lorsque nous avons joué ensemble! Ce fut une expérience tellement amusante de le rencontrer dans la vie réelle.

 

Dubstep Mag : Du coup, peux-t’on espérer d’autres collab avec lui dans le futur?

Dubstep Mag : Sooo, does that mean that you guys will produce more together?

Teminite : I’m sure we’ll do another collab in the future.

Whales : A big yes by my side

Teminite: Je suis sûr que nous ferons une autre collaboration dans le futur.

Whales : un grand oui !

 

Dubstep Mag :  Cette track est pleine d’énergie, peux-tu nous en dire plus sur son processus créatif?

Dubstep Mag : This track is a banger, full of energy ! Could you tell us more about it’s creative process?

Teminite : The tune was originally a Whales remix of Excision – Gold. But Whales wanted to make it an original collab with me. I then took the amazing drop he made on it , added an intro, vocals, some extra melodies and a second drop. Whales’ reaction when I sent him a big update on the tune was my favourite reaction from a a collab update ever! It was a lot of fun working with him.

Whales : It was so funny. I tried to send Sam a lot of wips but we never did anything with it. Then I sent him a flip I did for Excision and told him we could make it original. He digged it and we finished the full thing pretty shortly. When he sent me the first demo of his side, I was like WHOA. We have something special here

Teminite:  De base c’était un remix de Excision – Gold. Mais Whales voulait en faire une collaboration originale avec moi. J’ai ensuite pris le drop incroyable qu’il a fait dessus, j’ai ajouté une introduction, des voix, des mélodies supplémentaires et un deuxième drop. La réaction de Whales quand je lui ai envoyé était ma réaction préférée après une collab ! C’était très amusant de travailler avec lui.

Whales : C’était tellement drôle. J’ai essayé d’envoyer beaucoup de “work in progress”  à Sam, mais nous n’avons jamais rien fait avec. Ensuite, je lui ai envoyé un flip que j’avais fait pour Excision et lui ai dit que nous pouvions le rendre original. Il a creusé et nous avons fini la chose complète assez rapidement. Lorsqu’il m’a envoyé la première démo de son côté, j’étais comme WHOA. Nous avons quelque chose de spécial ici !

 

Dubstep Mag : Ton pire et meilleur souvenir de soirée ?

Dubstep Mag : Your Best/Worst memories as a DJ?

Teminite : My best memory has to be at my first ever show a few years ago in Toulouse. It was a huge sold out show alongside some amazing artists that inspired me a lot. The best moment was near the end of my set where I finally plucked up the courage  to say something in the microphone, I shouted ‘Let me see your hands up’, and the crowds roar back at me gave me chills all over my body, such an amazing feeling that I’ll never forget.

Whales : Funny enough I just came from a pretty decent tour around the US, after getting my Visa this year. Every memory is the best memory. sitting in a studio every day, all day, making music- can be pretty sad. Touring and discovering new countries, places, it’s everything to us as artists. for me, at least! I don’t think I ever had a bad DJ show moment, but I guess having food poisoning for the first time in my life in Miami Music Week this year, in the flight back to LA, It was pretty terrible haha But it’s all love and good experience.

 

Teminite: Mon meilleur souvenir doit être à ma première soirée  il y a quelques années à Toulouse. C’était une énorme soirée à guichets fermés aux côtés d’artistes incroyables qui m’ont beaucoup inspirés. Le meilleur moment était vers la fin de mon set où j’ai finalement eu le courage de dire quelque chose dans le micro, j’ai crié: «Let me see your hands up», et la foule qui rugissait me donnait des frissons partout sur mon corps. un tel sentiment incroyable que je n’oublierai jamais.

Whales : Assez drôle, je viens juste de faire un tour assez décent aux États-Unis, après avoir obtenu mon visa cette année. Chaque souvenir est le meilleur  souvenir. Assis dans un studio tous les jours, toute la journée, faire de la musique peut être assez triste. En tournée et à la découverte de nouveaux pays, de nouveaux lieux, c’est ça le réel plaisir pour nous les  artistes. pour moi au moins! Je ne pense pas avoir déjà eu un mauvais moment en tant que DJ, mais j’imagine que pour la première fois de ma vie, à Miami Music Week, j’ai eu une intoxication alimentaire, lors du vol de retour pour LA, c’était plutôt terrible haha Mais c’était une bonne expérience quand même.

Commentaires