Nicko Guihal

Cet été promet d’être particulièrement énergique niveau Dubstep. Comme vous le savez, Lollapalooza est de retour à l’Hippodrome ParisLongchamp le week-end du 20 juillet !

L’édition française du géant américain revient pour une 3e édition et le line-up affiche des grands noms de la scène dubstep mondiale !

Commençons dès maintenant avec un artiste qui nous vient tout droit de Los Angeles : Kayzo

Kayzo, ce nom vous dit peut-être quelque chose, et heureusement ! C’est un artiste tout à fait particulier puisqu’il s’est fait connaitre en tout premier lieu grâce à des remix et des productions originales incorporant le genre trap et hardstyle. Ainsi, ce mix innovant lui a permis de se faire une place dans la scène assez rapidement !

Un petit exemple (façon de parler) avec This Time :

Vous l’aurez compris, son style est très agressif, son spectre musical est plutôt large et surtout ne soyez pas étonné de percevoir par moment des passages empruntant des sonorités diverses d’autres genres d’EDM.

N’oublions pas tout de même la raison pour laquelle vous allez l’apprécier, du dubstep ! En effet, Kayzo a marqué un tournant dans sa carrière de producteur avec une collab hors du commun. Il s’agit de sa collab avec RIOT en 2017 – Wake Up !

Kayzo aime faire le show et jouer avec son public. Allez donc jeter un œil sur sa dernière prestation live à la dernière édition de Lollapalooza à Chicago :

Pour finir, nous vous invitons simplement à écouter son dernier projet en date, son EP Overload sorti en janvier 2018. On se rejoint tous dans la “doghouse” !

 

Passons maintenant à l’un des artistes les plus attendus de cette édition. Getter !

Getter est un artiste complet et probablement l’un des personnages les plus intrigants de la scène aujourd’hui. En effet, c’est un artiste qui a signé sur de nombreux labels charismatiques tels que Firepower Records, Rottun Records, OWSLA, Buygore ou même mau5trap. Dernièrement, Getter a créé son propre label, enfin plutôt un collectif d’artistes (graphistes, producteurs, etc.) Il s’agit du Shred Collective. Le tout est géré et managé par l’agence SLVYVLL, la même que Svdden Death, EPTIC, Somnium Sound, AFK ou encore Ray Volpe.

Bon sinon, niveau son, ça donne quoi ?

Commençons par de la bonne trap des familles avec un clip vidéo incorporant des visuels issus du Grime Art – Head Splitter. C’est probablement une des vidéos qui a popularisé ce genre artistique en dubstep et en bass music. Comme vous l’avez probablement compris de par notre logo, nous en sommes tombés amoureux !

 

Puis du bon dubstep bien dansant en collab avec Adair & Georgia Ku – Blood :

Et enfin du dubstep bien énervé issu d’une collab incroyable avec Space Laces – Choppaz !

Point important et pas des moindres, Getter a récemment été dans la tourmente en annulant la fin de sa tournée Visceral. La raison ? Une mauvaise réaction du public qui la littéralement hué pendant une de ses représentations. Cela a eu un effet de choc dans toute la scène bass music. Durant 2 mois, Getter a coupé court à toute communication sur les réseaux sociaux. Il est revenu en mai pour annoncer son retour.

Un retour triomphant et un passage UNIQUE en France donc, mais soyez en sûr, Getter sera bien là à Paris pour continuer sa tournée Visceral ! Allez donc écouter son dernier projet perso du même nom Visceral. Vous y remarquerez une toute autre ambiance que le dubstep. En effet, sa vision artiste évolue sans cesse et propose, à travers ce projet, une atmosphère chill, heureuse et épurée. On est très loin du Getter bien nerveux et énergique. Il nous délivre désormais une vision de son art beaucoup plus calme et reposante avec une maîtrise indéniable du genre.

En voici un extrait avec Hold Tight feat. Njomza :

Getter embellira à merveille le festival avec des sonorités chills. Nous espérons malgré tout du bon dubstep dans son set. A surveiller de très près !

 

Parlons maintenant du versus surprise qui nous attend. Gud Vibrations VS Slugz Music !

“Hein, mais c’est pas des artistes ça, qu’est-ce que vous racontez ?”

Eh oui ! Ce ne sont pas des artistes, mais des labels ! Gud Vibrations est le label fondé par NGHTMRE et Slander tandis que Slugz Music est celui fondé par Snails !

“Haaaa ok, on comprend mieux, merci !”

 

Nous avons là un trio de choc qui savent ce qu’ils font en terme de show. C’est sûr, ils vont envoyer le feu sur scène !

D’un côté, NGHTMRE et Slander qui enverront pour sûr leur plus grand hit :

Et de l’autre, le grand Frédéric Durand aka Snails, notre québécois préféré qui nous ravira avec son style si particulier qu’est le vomitstep.

Ce b2b2b de légende va marquer les esprits. Soyez au rendez-vous pour ce massacre !

Nicko Guihal

 

Un artiste que nous n’avons pas vu depuis fort longtemps sur Paris alors qu’il est lui même français.

Il s’agit d’Habstrakt !

Premier français à avoir signé un EP sur Never Say Die, avec ses débuts marquant en dubstep, c’est désormais un pilier et une référence de bass house. C’est un artiste 100 % français qui a su s’exporter à merveille outre atlantique. Pour preuve, un de ses hits est issu d’une collab avec Skrillex en personne, apparaissant ainsi sur la dernière compilation en date d’Owsla, Howsla avec Chicken Soup :

Un aperçu de ce qu’il faisait à l’époque avec sa collab avec Niveau Zero sortie sur Never Say Die – Supernatural :

Il apparaît également sur l’album remix de Zomboy Rott N’ Roll Pt1 avec le remix de Saints & Sinners :

On vous laisse avec cette dernière pépite en collab avec Jace Mek – I wanna :

 

 

Pour finir, un dernier b2b du feu de tonnerre va se produire sur Paris. On vous l’avoue, chez Dubstep Mag, on a TELLEMENT hâte !

Deux mastodontes de la scène dubstep vont faire leur entrée sur Paris et ça va être mortel !

Tout d’abord, Svdden death, un artiste qui a chamboulé la scène ces dernières années avec ses synthés originaux mêlant l’épique et le métallique très caractéristique.

Un de ses hits a réussi à traverser la sphère dubstep et a réussi à toucher d’autre milieu puisque des artistes, comme Diplo, n’hésitent pas une seule seconde à jouer sa track Behemoth sortie sous son alias Voyd :

Cette popularité lui a permis de réaliser, sans aucun doute, la collab la plus surprenante de la scène bass music à travers une track avec Marshmello – Sell Out :

Svdden Death fait du sale et c’est pour ça qu’on l’adore. Ses ambiances sombres, ténébreuses, quasi sataniques vont vous faire fondre. Osez écouter sa collab avec notre producteur français Samplifire – Break em Down :

 

Puis enfin Must Die! Il est une icone de la scène dubstep de par sa créativité et sa force d’esprit. Artiste résident de Never Say Die, il saura compléter à merveille ce duo de choc avec ses mélodies prenantes et ses drops singuliers.

Un de ses classiques Gem Shards est un must have à avoir dans sa playlist :

Sa dernière collab avec Zomboy – Revival vous donnera envie de bouger dans tous les sens :

Comme nous l’avons dit tout à l’heure, Must Die est essentiellement connu pour sa créativité. Voyez par vous-même, il a sorti dernièrement un son tout à fait original avec des kicks venant tout droit du hardstyle, EPIPHANY RUSH :

Ce b2b va marquer les esprits, nous en sommes certains !

 

L’affiche du festival ne se termine pas là mais notre expertise si. Le festival accueillera de très grands artistes mondiaux. Vous pourrez ainsi profiter du festival en allant voir les Twenty One Pilots, Martin Garrix, Orelsan, IAM, The Strokes, Migos, Nekfeu, Romeo Elvis et plein d’autres ! Nous vous laissons consulter le reste du lineup très riche et varié. Ce festival est une expérience avant tout. On entre dans un autre monde, entouré de plusieurs scènes, de plusieurs ambiances. C’est LE festival à faire cet été sur Paris !

On se retrouve là-bas ? (RDV sur la Perry’s Stage !)

Pour prendre vos billets c’est par ici !

#lollaparis

Perry’s Stage Lollapalooza 2018 – Nicko Guihal

Commentaires