La 3e édition d’AMBASSAD s’est déroulée le 3 novembre dernier. Pour la « Winter édition », nos tendres amis de chez 193 Records nous ont concocté un sombre lineup.

Au lieu de vous faire perdre votre temps dans un report aussi long qu’inutile, on va vous faire un compte-rendu à la sauce Dubstep.fr 2.0, c’est à dire rapide, simple et efficace.

On veut que vous ayez la même conclusion que nous, AMBASSAD c’est LE rendez-vous dubstep du moment.

La soirée a commencé avec un B2B rafraîchissant,  Mashok et Nost. Deux artistes qui ont le vent en poupe, leur dernière collab Blow This s’est vue atterrir dans le set d’Excision, preuve de leur talent.

Ils avaient la lourde tâche d’ouvrir le bal d’AMBASSAD et ce fut une réussite ! Les deux compères ont chauffé la salle sans trop forcer, ils ont bel et bien montré que le dubstep made in France a un impact grandissant dans la scène mondiale. Liant synth enragés et machineguns c’est deux DJs producteurs sont d’une puissance inouïe !

Bravo à eux ! On vous conseille vivement de les suivre sur Souncloud.

Crédit photo : Alephshot

S’en est venu le king du Riddim Infekt. Doit-on vraiment vous le présenter ? Les aficionados de RIDDIM présents ont kiffé leur race, pour rester corrects.

Aleph
Crédit photo : Alephshot

 

Puis est venu Hekler. Il explose en cette fin d’année 2018 et il s’est permis d’exploser nos oreilles par la même occasion. Ce jeune américain nous a proposé un set bien diversifié en mélangeant Hybrid Trap et Dubstep. Notre équipe a été plus que conquise! Set 100000% réussi !

Crédit photo : Alephshot


Vint ensuite Phiso, son style très particulier nous en a remis une couche, nous continuons la soirée sur les rotules (et déjà une minerve autour du coup).

On note  aussi la puissance de sa track Pattern Screamer sortie il y a 1 mois sur NSD. Elle nous a rendu fous en live !

Crédit photo : Alephshot

Krimer, l’illustre KRIMER , le montréalais reprend le flambeau avec un set condensé de bass. Sa musique grinçante nous a déchiré nos tympans. Mais vraiment. 

 

Crédit photo : Alephshot


Mastadon,  le vrai cette fois-ci, le jeune prodige, la p
rochaine icône du dubstep mondiale, avec sa musicalité particulièrement violente et sombre. C’est une prestation réussie pour sa 8e en live. Bravo à lui.

Crédit photo : Alephshot

Badklaat, notre ami d’enfance (ou pas),  la légende anglaise s’est mise derrière les platines et les a rendues enflammées. Elles ont fondu, nos cerveaux avec.

Crédit photo : Alephshot

Phaseone, notre PhaseOne, qui nous a accordé 2 interviews (elles arrivent bientôt, stay alert !). Le metalstep a raisonné dans les dock, c’était comme nous l’espérions : lourd de fou.

Crédit photo : Alephshot

Codd Dubz, C’est LA surprise de la soirée. Le New-Yorkais a cassé le dock Eiffel, les bass heads ont tellement kiffé ce set, on en re demande !

Crédit photo : Alephshot

 

Ce fut, comme vous l’avez compris, une soirée parfaite à nos yeux !

 

On vous conseille de suivre de très près 193 Records qui organise les soirées AMBASSAD et qui travaille d’ailleurs dès à présent sur la 4e édition.

Cette prochaine édition se tiendra probablement en juillet prochain, avec qui sait, un Tyrannosaure derrière les platines.

https://www.facebook.com/ambassadby193records/

 

 

Nous nous posons donc les questions suivantes : AMBASSAD va-t-elle devenir LA soirée Dubstep de France ?

Au vu de cette édition, AMBASSAD peut-elle envoyer plus de lourdeur ?

 

Pour nous, c’est un gros OUI !

 

Pour ceux qui sont nostalgiques comme nous, nous vous remettons l’un des moments-phares de la soirée : moins de deux minutes de pure Bass grâce à Phaseone !

Trouverez-vous l’ID de cette vidéo ? 😉

PhaseOne at AMBASSAD

PhaseOne Vision lors de la Ambassad – Winter Edition – Paris

Posted by Dubstep.fr on Monday, November 5, 2018

 

 

Image de couverture par Limepic

 

Summary
AMBASSAD, un rendez-vous désormais obligatoire pour les fans de dubstep ?
Article Name
AMBASSAD, un rendez-vous désormais obligatoire pour les fans de dubstep ?
Commentaires