Le dubstep, c’est quoi ?

Aujourd’hui tout le monde a déjà fait  l’expérience de la musique dubstep. Mais qui parmi ces gens savent dire « Ah ça c’est du dubstep » ?
Malheureusement trop de peu personnes. Pour des personnes qui s’y connaissent pas, ce n’est juste qu’un genre de musique électronique.

Ils auront pas forcément tort car, aujourd’hui, aux États Unis, le dubstep est un genre musical qui fait partit de l’EDM (electronic dance music).

Et sinon le dubstep ?

Le dubstep c’est de la « bass music ».

Le dubstep prend ses origines dans le sud de Londres à Croydon avec des génies comme Digital Mystikz, Benga, Skream, Kode9.
Issu du UK garage et du 2-step, le dusbtep c’est développé grâce à plusieurs styles musicaux connexes : la drum’ n bass, le 2-step, le jungle, le dub, le broken beat…

Le terme dubstep a été inventé par Hatcha qui a donné un nom aux productions que faisait lui et ses amis au magasin de disques Big Apple, à Croydon.
C’est EL-b et Zed bias  qui en 2000 ont sortit les premières productions dubstep.
C’est grâce à la  BBC Radio 1 que le genre musical à commencé à se populariser.
En 2009 Skream réalise un remix de  In for the Kill du groupe pop anglais La Roux et fait monter la côte du dubstep.

En juillet 2011, le morceau de DJ Fresh Louder devient officiellement le premier morceau de la musique dubstep à atteindre la première place du classement des meilleurs ventes de singles au Royaume-Uni.

Enfin des artistes comme Britney Spears et Snoop Dog utilisent les sonorités dubstep et font connaître au monde le potentiel de la musique dubstep.

Le dubstep, ça s’écoute, ça se ressent, c’est une musique avec des nombreuses rupture puissante (le drop) qui provoque un effet d’excitation fantastique !

Le dubstep en France ?

La France est à la ramasse. Bien que le heavy dubstep n’arrivera jamais sur les ondes des radios françaises , le dubstep « commercial » lui fait sa place discrètement.

C’est ainsi que la france améliore ça culture musicale grâce à des artistes comme skrillex, krewella, diplo ou encore exemple, qui fournissent un dubstep « dancefloor », « commercial » qui a vocation de remplacer notre « guetta international ».

A noter que ce ne sont pas les seuls à amener de styles de musique différents.
Ainsi Netksy apporte la drum n bass, Major lazer et diplo, la trap music.

Les différents genres de dubstep

  • Le « dubstep commercial », le brostep :

Genre musical représenté par Skrillex, c’est un dubstep plus soft avec des sonorités moins graves.

  • Le heavy dubstep :

Genre représenté par Excision, c’est un dubstep pour les amateurs du style, avec des basses fortes et profondes, des drops à vous donner une crise cardiaque.

  • Le chillstep :

Genre représenté par krewella, c’est un genre soft, des basses accompagnés de voix féminines généralement.
Vous en connaissez d’autres ? Contactez nous !

Le dubstep aujourd’hui

Aujourd’hui le dubstep et un style de musique qui fait vibrer les gens. Bien qu’il soit en perte de vitesse, de nombreux styles de musique type « bass music » arrivent en force et seront le dubstep de demain comme la trap music et la mode du twerk.

La trap, c’est un mélange de rap et basses. Un exemple ? Dj Snake un dj français à fait de nombreuses collaborations de ce style.

Quoi qu’il en soit, les artistes dubstep font évoluer leurs musiques pour rester dans le creux de la vague. Inspirés de hardstyle, electro, trap, dubstep certains artistes comme Borgore font de cette diversité leurs marque de fabrique.

Si vous trouvez que ma description du dubstep vous semble maigre ou fausse je vous invite à me le faire savoir 🙂

4 thoughts on “Le Dubstep ?

  1. Je trouve ton article très bien mais pas assez développé à mon gout…
    As-tu pensé aux nouveaux artistes dubstep ?
    Au style différent de chaque artiste comme par exemples D-Jahsta et son « robostep » ou alors Eptic ou Walter Wilde et leurs aigus bien prononcés ? Ou alors même par exemple 50 carrot ? (Donc du riddim en l’occurrence) (Je donne des exemples au hasard, c’est pour montrer à quel point ce genre musical est très diversifié) (mais bon le riddim est plus une sorte de « sous-genre » du dubstep en fait)
    Le dubstep a beaucoup changé et évolué… Ce serais dommage de ne pas en parler…

  2. il est bien votre cite mais il y a de neauvaux dubstep comme le brutal… mais le cite est genial par lui meme mais il manque que quel que donner comme les créateur qui sont il vraiment.ce site peut etre plus connu sinon il est cool continuer comme sa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *